Histoire de l’Art à Paris X Après avoir évolué dans le théâtre, la musique et la sculpture, se consacre exclusivement à la photo depuis 2000.
Photos en noir et blanc jusqu’en 2002.
Photos couleurs ensuite.
Collages depuis 2003.
En volume depuis 2012. Création d'entreprise graphisme et photographie en 2006

 

 

bio
Aleyne Garcia de Herreros
Galerie Noëlle-Aleyne, Paris
Marie Chapelet a le don de transfiguration. Ces «natures mortes» glanées dans des entreprises, lieux et objets sans vie, voire anodins que notre vue n’aurait su percevoir, deviennent par la grâce de cette artiste, éminemment photogéniques. Mieux, leurs couleurs exacerbées, leurs formes hors contexte, juxtaposées à d’autres éléments de l’espace, transfigurent celui-ci et lui restituent toute son humanité. Cette vision subjective, sensuelle d’un lieu donne corps et âme à ceux qui y travaillent. Ils sont là, à leur tour émus par notre regard extérieur.
Caroline Faucher
Galerie Mouton Bleu, Avallon
Marie Chapelet traite principalement du travail, du lieu de travail et de ses outils.
L’humain est suggéré par la trace de sa présence, son action sur la matière, il n’est jamais montré.
Presque abstraite, assemblage de forme et de couleurs, la photographie de Marie Chapelet s’illustre par la qualité du regard qu’elle porte sur son sujet. Son usage du symbolisme est rendu léger et subtil par la force de son esthétique et de sa délicatesse.
Elle tend à rendre beau le commun, le quotidien, l’utile, le vulgaire.
Son regard sublime l’outil et rend hommage à l’homme qui l’utilise, le sert.